*

Pour une expérience optimale, veuillez
utiliser des écouteurs.

Pour profiter de l'histoire, faites défiler les écrans avec la souris ou grâce aux flèches de votre clavier! Pour profiter de l'histoire, faites défiler les écrans en glissant votre doigt sur l'écran

Nous sommes désolés
Cette expérience est optimisée
pour les tablettes

ou les ordinateurs.

Pour une expérience optimale veuillez
changer l'orientation de votre tablette

Bell



Je m’appelle Brian Burke, j’aurai bientôt 65 ans, et j’aurai passé toutes ces 65 années ici, sur l’île de Bell.



Dans ce qu’on appelle « la vraie vie », je travaille avec une équipe d’arpenteurs-estimateurs pour une entreprise de construction, et je suis aussi consultant pour des inspecteurs et des compagnies d’ingénieurs.



Mais, dans ma vie non officielle, j’imagine que je suis un mélange entre un sculpteur et un inventeur. La liberté que j’ai, ici, je ne l’aurais probablement pas ailleurs. J’ai essayé des trucs ici que je n’aurais pas pu essayer ailleurs.

Souvent, les gens pensent que mes trucs ne fonctionneront pas, donc ils me laissent seul...

...et souvent je trouve une solution.
Vous voulez en savoir plus?

Faites défiler les vidéos avec la souris
ou grâce aux flèches de votre clavier!
-->


Mon père a travaillé dans les mines, ici. Il vient de la péninsule nord (Terre-Neuve), et il a rencontré ma mère alors qu’elle était enseignante là-bas, temporairement.

Lorsqu’elle est revenue à l’île de Bell, j’imagine qu’il l’a suivie… et c’est ainsi qu’il s’est trouvé du travail dans les mines.


J’ai un frère et une soeur ici, sur l’île,
deux frères à Saint-Jean,
une soeur en Nouvelle-Écosse
et un frère et une soeur en Ontario.


Tout est important, pour moi, sur cette l’île. L’endroit où je suis né. Cet endroit est toujours un lieu de qualité, et marcher près des falaises est plutôt bien, aussi.


Mes plus beaux souvenirs
sont reliés à ma famille,
et ça, c’est une vraie joie.
Vous voulez en savoir plus?

Faites défiler les vidéos avec la souris
ou grâce aux flèches de votre clavier!
-->
La sculpture sur la dune près de la plage, celle de Gregory Normore, tente d’illustrer son mode de vie de survivance, en 1740, lorsqu’il s’est installé sur l’île.

Pas de bateaux à moteur, juste de la corde, de la pêche et, bien sûr, sa conjointe, qui l’aidait énormément. La vie était difficile.


À la base, la sculpture est en béton, mais je crée différentes couleurs grâce à des ajouts de verre recyclé.

Si j’utilise du verre bleu, ça me donne du sable bleu, et puisqu’il faut du sable pour faire du béton, ça me donne du béton coloré en bleu.

Pas de peinture,
pas de pigments ni teintures,
ce n’est que du verre coloré.


Je croyais que cela allait me prendre trois ou quatre mois, mais rapidement, ces quelques mois se sont étirés pour donner une année. Il y a eu des problèmes imprévisibles, donc j’ai dû revenir occasionnellement à la « vraie vie », et travailler.

Vous voulez en savoir plus?

Faites défiler les vidéos avec la souris
ou grâce aux flèches de votre clavier!
-->


L’île de Bell pourrait promouvoir l’histoire de la région, ainsi que ses richesses naturelles. Peu d’endroits ont l’histoire que l’île de Bell possède, et ça pourrait être bénéfique pour la communauté.

Aux États-Unis, ils ont fait un monument national à l’endroit où ils se sont battus à Gettysburg.



Nous avons ici, au pied de la porte, un lieu d’attaque lors de la Deuxième Guerre mondiale. Peu d’endroits peuvent se vanter d’avoir eu une telle chose, oui?

On pourrait en faire une attraction. Pas un parc d’attractions à la Disneyland...

...mais quelque chose
dont on pourrait être fier.
Vous voulez en savoir plus?

Faites défiler les vidéos avec la souris
ou grâce aux flèches de votre clavier!
-->
47.6170399,-52.9941505
  • Géocaches 25
  • Explosion inexpliquée 1
  • Canons de la Seconde Guerre mondiale 2
  • Tonnes de minerais exportés 79 M

Une île qui regorge de secrets! Dans une atmosphère singulière, les habitants de l’île de Bell partagent leurs terres avec trois fantômes : le hideux fantôme du jardin Dobbin, la rancunière Femme blanche et la séduisante Reine des fées. Derrière ces légendes cocasses se cache un passé marqué par des moments importants, que ce soit durant l’exploitation des mines ou pendant la Seconde Guerre mondiale.