*

Pour une expérience optimale, veuillez
utiliser des écouteurs.

Pour profiter de l'histoire, faites défiler les écrans avec la souris ou grâce aux flèches de votre clavier! Pour profiter de l'histoire, faites défiler les écrans en glissant votre doigt sur l'écran

Nous sommes désolés
Cette expérience est optimisée
pour les tablettes

ou les ordinateurs.

Pour une expérience optimale veuillez
changer l'orientation de votre tablette

Campobello


Bonjour! Je m’appelle Tom Hendershot.

J’habite à Campobello, au sud-ouest du Nouveau-Brunswick.

J’habite ici depuis 1975.


Je suis originaire des États-Unis, j’ai déménagé de l’Ohio pour jouer au basketball à l’Université du Nouveau-Brunswick, à Fredericton.


En 1971, le coach de l’époque était venu à l’Ohio University, où je jouais. Je l’ai suivi jusqu’ici, j’ai adoré l’endroit.

J’ai décidé de rester ici et j’ai pris un travail d’enseignant pour vivre mon rêve.

Roosevelt appelait cette île
sa « beloved island »,
je l’appelle simplement
« beautiful ».

Les paysages sont comme nulle part ailleurs…

Je ne dis pas que les autres endroits ne sont pas jolis, mais je suis tombé en amour avec tout ceci lorsque je suis arrivé, et je n’ai jamais quitté l’île.

Vous voulez en savoir plus?

Faites défiler les vidéos avec la souris
ou grâce aux flèches de votre clavier!
-->

J’ai probablement enseigné à tout le monde de l’île, du moins aux fils et aux filles des plus vieux insulaires.


J’ai été embauché en 1975, comme professeur d’éducation physique et de biologie.

J’ai été l’entraîneur de plusieurs sports, le basketball, le softball, et je suis ensuite devenu directeur athlétique de l’école.


À ma dernière année en tant qu’enseignant, j’avais remplacé un professeur de maternelle pendant une période. Elle m’a présenté en disant à ses élèves : « Il a enseigné à tes parents », et « Il a enseigné à tes parents », et ainsi de suite…


Jusqu’à ce petit garçon, à qui elle a dit : « Il a enseigné à tes parents »,
et j’ai ajouté : « J’ai aussi enseigné à tes grands-parents, ils étaient dans ma première classe! »

Vous voulez en savoir plus?

Faites défiler les vidéos avec la souris
ou grâce aux flèches de votre clavier!
-->
Puisque je venais de l’Ohio,
personne ne me connaissait,
mais ils m’ont accueilli à bras ouverts.

Les gens m’ont fait sentir comme chez nous, à l’aise.

C’est une place très invitante pour vivre, travailler et élever une famille.





Pour être accepté dans la communauté, tu dois t’impliquer.

Être un entraîneur et un joueur de basketball m’a certainement aidé à m’intégrer, puisque l’île a une longue histoire avec le basketball.



Je me suis aussi impliqué
dans la caserne des pompiers,
ainsi qu’à l’Ambulance Saint-Jean
que nous avions ici.

Je reste toujours un natif des États-Unis, même si j’ai vécu beaucoup plus d’années au Canada qu’aux États-Unis, puisque j’avais 19 ans quand je suis arrivé au Canada.

La raison pour laquelle je suis resté, je crois, est la situation géographique de l’île. Ça fait partie de sa beauté. J’ai tellement rencontré de gens fantastiques, de tous les coins du monde, juste en habitant ici.

Vous voulez en savoir plus?

Faites défiler les vidéos avec la souris
ou grâce aux flèches de votre clavier!
-->

Mon lieu préféré sur l’île est probablement le parcours de golf.

J’habite tout à côté, et ça a été une des raisons qui m’ont gardé sur l’île, comme professeur.



Je veux dire, j’aime enseigner, mais vous savez, le golf est un petit extra pendant l’été.

J’aime le golf, j’aime sortir pour faire un peu d’exercices à l’air frais, et tout le reste.



J’ai la chance de jouer avec tant de personnes différentes, grâce au réseau du Roosevelt Park.

Je veux dire, nous avons le seul parc international au monde. Donc, ce serait probablement ma place favorite.


Toutefois, Liberty Point et Friar’s Head Lookout sont deux de mes endroits naturels préférés sur l’île.

Quand les gens viennent nous visiter, je m’assure de les emmener à Liberty Point et au Friar’s Head Lookout et, bien sûr, au phare East Quoddy.


Il y a tant d’endroits à montrer aux gens sur cette petite île de 10 miles de long et 4 miles de large, nous sommes vraiment chanceux d’avoir tout ce que nous avons.

Vous voulez en savoir plus?

Faites défiler les vidéos avec la souris
ou grâce aux flèches de votre clavier!
-->
44.8970395,-66.9716639
  • Largueur de l'île 5 km
  • Générations de Roosevelt 3
  • École 1
  • Autoroute qui traverse l'île 774

Grâce à sa localisation unique entre le Canada et les États-Unis, Campobello est une île avec une nature préservée et diversifiée comme nulle part ailleurs. Si ses phares ont servi de repères pour de nombreux loups de mers au XIXe siècle, ses abords sont aujourd’hui peuplés de baleines qui s’y régalent de planctons.