*

Pour une expérience optimale, veuillez
utiliser des écouteurs.

Pour profiter de l'histoire, faites défiler les écrans avec la souris ou grâce aux flèches de votre clavier! Pour profiter de l'histoire, faites défiler les écrans en glissant votre doigt sur l'écran

Nous sommes désolés
Cette expérience est optimisée
pour les tablettes

ou les ordinateurs.

Pour une expérience optimale veuillez
changer l'orientation de votre tablette

Les îles
de la madeleine!


Je m’appelle Annie Morin, j’ai 40 ans.

J’habite aux îles de la Madeleine depuis 16 ans.

Je suis artiste multidisciplinaire, je suis artiste peintre. Je fais aussi également de la sculpture, mais principalement de la sculpture de métal, de la forge, de la métallurgie.
Si j'avais à
décrire les îles de la Madeleine
en un mot, ce serait...

l'inspiration.
...et la créativité.
Vous voulez en savoir plus?

Faites défiler les vidéos avec la souris
ou grâce aux flèches de votre clavier!
-->
Je ne suis pas native des Îles,
j’ai découvert les Îles il y a 16 ans.
C’était vraiment…

Moi, je peux dire que c’était le destin!
C’était le hasard et le destin.


Ça a été le coup de foudre pour les Îles et, un peu après, le coup de foudre pour un Madelinot.

Et maintenant j’ai ma famille ici, puis je quitterais les Îles pour rien au monde.



Ce que j’aime le plus ici aux Îles c’est vraiment le mode insulaire, c’est d’être en dehors un peu de tout le brouhaha de la ville ou quoi que ce soit.

Ici on a vraiment le temps,
on dirait, qui s’arrête.

On a une pause, on peut prendre
le temps de vivre beaucoup.


J’aime beaucoup aussi la température. Le vent, beaucoup le vent.

Les tempêtes, la mer.

C’est quelque chose qui nous enveloppe, partout.

Vous voulez en savoir plus?

Faites défiler les vidéos avec la souris
ou grâce aux flèches de votre clavier!
-->

Moi, un endroit inspirant aux Îles, c’est les falaises. C’est sûr! Entre autres, particulièrement les falaises de La Belle Anse. Mon premier amour aux îles de la Madeleine, ça a été ça, surtout au niveau des couchers de soleil, avec la couleur, la couleur des caps orangés, c’est tout simplement fantastique, c’est inspirant, c’est dépaysant.
On a beau être au Québec, mais on se croirait dans un autre pays, un autre univers. Le beat de vie est pas pareil, tout dépendant des saisons, du monde, beaucoup d’entregent, fait que ça porte à la créativité.
Puis aussi quand y a des tempêtes, comme je disais, j’adore le vent, j’adore les tempêtes aux Îles, aller marcher sur les caps quand il fait tempête, c’est magnifique, comme quand il fait beau, c’est magnifique, c’est magnifique tout le temps! C’est un endroit très inspirant.
Vous voulez en savoir plus?

Faites défiler les vidéos avec la souris
ou grâce aux flèches de votre clavier!
-->

Une des raisons pour laquelle je suis tombée en amour aussi avec les Îles, c’est la proximité avec la musique.

Ici, dans chaque famille, y a au moins une personne qui va jouer de la musique, qui va chanter.

La musique fait partie intégrante de la vie. Une soirée sans musique, c’est comme “non, il manque quelque chose”, ça fait vraiment partie intégrante et, dans mon cas, du quotidien. J’ai un conjoint qui joue de la musique donc, j’en entends tous les jours.


Depuis que je suis arrivée, évidemment, toute la découverte au niveau de la mer, des produits de la mer, que ce soit les poissons, les coques, les mollusques…

C’est vraiment devenu un menu quasiment au quotidien!

Moi, la semaine,
c’est certain que je vais manger
un produit de la mer,
ce que je faisais pas avant.
Vous voulez en savoir plus?

Faites défiler les vidéos avec la souris
ou grâce aux flèches de votre clavier!
-->
47.3957280,-61.8830560
  • PLAGES 300 km
  • NAUFRAGES 713
  • ESPÈCES DE PHOQUES 4
  • CRÉATEURS DE CHÂTEAUX DE SABLE 500

Célèbre archipel du golfe du Saint-Laurent, les îles de la Madeleine sont une destination prisée par de nombreux vacanciers. On compte 13 000 Madelinots qui vivent dans ce paradis sur terre toute l’année. Caché entre les dunes, chacun possède son propre havre de paix et un lieu secret pour se retrouver avec soi-même.